1582 (Kamenashi Kazuya Solo)

Nota Bene: 1582 correspond, au Japon, à l'année de la mort de Nobunaga Oda (wikipedia), daimyo (seigneurs possédant de grandes étendues de terre) puissant de la période de Sengoku mais très critiqué pour son attitude irrespectueuse et d'autres actions qui n'ont pas plues à tous (à l'époque). En 1582, un de ses amis, engagé dans une guerre de domaine, l'appelle au secours. Sur le chemin, Nobunaga s'arrête dans un temple de Kyôtô, Honno-ji, en plein milieu de son propre domaine bien surveillé. Entouré de seulement des serviteurs et des gardes, Nobunaga ne peut rien faire quand un de ses samouraï (Mitsuhide Akechi : wikipedia) met en route un coup d'état. Trahi, Nobunaga se donne la mort par seppuku (=hara kiri, on se coupe son propre ventre dans la largeur) dans le temple (ce procédé libère l'âme et la purifie des erreurs commises). Ce personnage historique a été de très nombreuses fois repris dans des jeux vidéos, des mangas, des dramas... On y fait souvent allusion aussi. C'est un personnage assez important au Japon.
On sait donc que cette chanson fait allusion à la triste fin d'Oda Nobunaga, très apprécié de Kame (ça je ne sais pas pourquoi). Mais ce dernier a refusé de donner une signification exacte à sa chanson, donc c'est à nous d'interpréter comme on le sent....

 

Paroles

Romajis

Shihaisareru yubisaki made
Kuruoshi hodo shibirete
Atama no naka kowarete yuku
Watashi wa ima, naze ? doko?

Me no mae kara hikari ga kie
Towa no nemuri SI‑demo…

Sasoi monku akai sono kuchibiru 
Shibireru kokoro odoru midarete yuku
Sono chi ni oborete somaru

Mikaitenu chi ni mukau me wa nani wo utsushidashite yuku no?
Dôka dôka watakushi wo sono te de tsukandeite
Tomo ni kizamu haritachi ni oku no hô wo kamishimete
Zutto zutto samenu yô ni mune ni te wo ate negau ai wo

Kizudarake no kokoro sae mo
Anata wo mite ieruwa
Yokubô toka sô ja naku
Muishiki na no SI‑demo…

Kizu wo iyasu kusuri kimochi ii no asu wa izuko e ikareru
Sonna no iya na no
Sono chi ni oborete somaru

Anata to no hibi yume mite chitte itta hoshitachi mo
Dôka dôka samenu yo ni mune ni te wo ate negau
Yasashii no yara nan na no ka ichibyô goto ni iro wo kaeru
Zutto zutto watakushi wo sono te de tsukandeite ai de

Mikai tenu chi ni mukau me wa nani wo utsushidashite yuku no?
Dôka dôka watakushi wo sono te de tsukandeite
Tomo ni kizamu haritachi ni oku no hô wo kamishimete
Zutto zutto samenu yo ni mune ni te wo ate negau 

Anata to no hibi yume mite chitte itta hoshitachi mo
Dôka dôka samenu yo ni mune ni te wo ate negau
Yasashii no yara nan na no ka ichibyô goto ni iro wo kaeru
Zutto zutto watakushi wo sono te de tsukandeite ai de

Kanjis

支配される 指先まで
狂おしほど 痺れて
頭の中 壊れてゆく
私は今 何故 どこ?

目の前から 光が消え
永久の眠り SI‑でも…

誘い文句 朱いその唇 痺れる心 躍る乱れてゆく
その血に溺れて染まる

見界てぬ地に向かう瞳は 何を映し出してゆくの?
どうかどうか私を その手でつかんでいて
共に刻む針達に 奥の方を噛みしめて
ずっとずっと醒めぬよに 胸に手をあて願う 愛を

傷だらけの 心さえも
あなたを見て 癒えるわ
欲望とか そうじゃなく
無意識なの SI‑でも…

傷を癒すクスリ 気持ちいいの 明日は何処へ行かれる そんなのいやなの
その血に溺れて染まる

あなたとの日々夢見て 散っていった星達も
どうかどうか覚めぬよに 胸に手をあて願う
優しいのやら何なのか 一秒ごとに色を変える
ずっとずっと私を その手でつかんでいて 愛で

見界てぬ地に向かう雌は 何を映し出してゆくの?
どうかどうか私を その手でつかんでいて
共に刻む針達に 奥の方を噛みしめて
ずっとずっと醒めぬよに 胸に手をあて願う

あなたとの日々夢見て 散っていった星達も
どうかどうか覚めぬよに 胸に手をあて願う
優しいのやら何なのか 一秒ごと色を変える
ずっとずっと私を その手でつかんでいて 愛で

Traduction

Je suis contrôlé, jusqu'aux pieds
Engourdi au point d'en souffrir
Ca va se casser, dans ma tête
Moi, maintenant, pourquoi suis-je là ? Où suis-je ?

La lumière disparaît devant mes yeux
Someil eternel, comme mort...

Paroles attirantes, ces lèvres rouges,
Mon coeur engourdi danse et va se déregler
Je me nois dans ce sang, devient teinté.

Les yeux regardant ces paysages éperdus
Que vont-ils refléter ?
Quoi qu'il advienne, je suis empoigné par ces mains
Comme ces aiguilles qui hachent (sous-entendu le temps)
A l'intérieur, elles me mordent
J'aimerais ne jamais jamais me réveiller
Ai mis ma main sur le coeur et ai prié        pour l'amour

Un coeur couvert de blessures aussi
En te voyant, peux guérir
Ce n'est pas quelque chose comme du désir
Et c'est inconscient, même mort...

Les soins soignent les blessures, c'est agréable
Demain, nous ne pourrons aller nulle part. Je n'aime pas ça.
Je me nois dans ce sang, devient teinté.

Les jours passés avec toi, j'ai rêvé. Les étoiles dispersées aussi.
Quoi qu'il advienne, ne pas me réveiller
Ai mis ma main sur le coeur et ai prié
Qu'est-ce que la gentillesse ? Elle change de couleur à chaque seconde
Toujours, toujours, empoigné par ces mains   Avec amour

Les yeux regardant ces paysages éperdus
Que vont-ils refléter ?
Quoi qu'il advienne, je suis empoigné par ces mains
Comme ces aiguilles qui hachent (sous-entendu le temps)
A l'intérieur, elles me mordent
J'aimerais ne jamais jamais me réveiller
Ai mis ma main sur le coeur et ai prié

Les jours passés avec toi, j'ai rêvé. Les étoiles dispersées aussi.
Quoi qu'il advienne, ne pas me réveiller
Ai mis ma main sur le coeur et ai prié
Qu'est-ce que la gentillesse ? Elle change de couleur à chaque seconde
Toujours, toujours, empoigné par ces mains   Avec amour

 

Commentaires (1)

1. lexie 23/06/2010

Kyaaaaa, merci ! <3

Ajouter un commentaire

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site