Heaven's Door

Informations générales

Titre original : Heaven's Door

Réalisateur : Michael Arias

Producteurs : Sekiguchi Daisuke et Kazuteru Fujihara

Genre : Maladie, amitié, drame, relations humaines

Pays : Japon

Durée : 1h46min

Année : 2009 (février)

Générique de fin : Knockin'On Heaven's Door d'Angela Aki

 

Casting

Nagase Tomoya dans le rôle d'Aoyama Katsuhito

Fukuda Mayuko dans le rôle de Shiraishi Harumi

Miura Tomokazu dans le rôle de Hasegawa

Wada Toshihiro dans le rôle de Miko Shiba

Kikawada Masaya dans le rôle de Kishitani

Nagatsuka Keishi dans le rôle de Kokubo

Ohkura Koji dans le rôle d'Adachi

Tanaka Min dans le rôle de Henmi

 

Résumé

Aoyama s'approche de la trentaine mais n'est pas du tout du genre "bien rangé". Plutôt dans le style rocker, il travaille dans un garage, fume et aime les revues pornografiques. Malheureusement, sa vie va s'arrêter brutalement : après un malaise, Aoyama apprend qu'il a une tumeur au cerveau et qu'il ne lui reste que quelques jours à vivre. Il est donc hospitalisé et plutôt de mauvais poil. Il va alors rencontrer Harumi, jeune colégienne, hospitalisée pour différents problèmes de santé depuis son plus jeune âge et atteinte désormais d'un cancer qui atteindra sa phase terminale dans à peu près 3mois. En réalité, Harumi ne connaît rien de la vie, même pas la mer ! Et ça, Katsuhito ne peux pas l'imaginer : il décide de l'emmenner à l'océan.

 

Avis

On se dit : "Encore un film de maladie, ça s'arrête jamais ça !". Mais ce film vaut vraiment le détour ! Pas trop de pitoyables et d'attendrissement, juste les derniers instants de deux êtres humains condamnés. Tous les deux, complètement différents (par la différence d'âge, la vie, le caractère...) et pourtant très proches. Le film étant centré sur leur amitié et leur voyage, seules les crises de Katsuhito et l'idée qu'ils n'ont rien à perdre nous ramène à la maladie.
J'ai toujours eu un peu de sympathie pour Nagase Tomoya, qui est pour moi le rebel des Johnny, et ici, je l'ai vraiment trouvé très bon. Un peu plus déçue par Fukuda Mayuko (elle est plus jeune et donc moins expérimentée) mais elle s'en sort tout de même bien, je vous rassure.

Sinon, je n'ai pas très bien compris l'intérêt de la société "des méchants". Un moyen de donner de l'argent au duo ou un contraste entre violence et amitié ou encore un raprochement entre les deux catégories de bandits : Aoyama et Shiraishi recherchés par la police (en plus, ils possèdent une arme comme les hommes de la société) alors que les autres, bien plus dangereux, sont délaissés, considérés moins importants... Je ne sais pas, peut-être un peu de tout ça.

Enfin, si vous êtes attentifs, on retrouve des gens connus en simples invités (surtout dans la scène du club d'hôtes) : un membre d'Arashi (Johnny ne perd pas une occasion de faire de la pub à ses petits protégés!) et une actrice assez connue qui a joué dans Kamikaze Girls... 

Dernier petit coup de coeur : la musique de fin d'Angela Aki !

Bref, c'est le premier film de Michael Arias que je voie mais j'ai été vraiment séduite.

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×